Aéro-club St Brieuc Armor

Vous êtes ici : Accueil du site > Petites histoires > Tonneau déclenché.
Publié : 20 février 2007

Tonneau déclenché.

JPEG - 15.7 ko
FOUGA MESTENGA
Rodéo du Jockey sur sa monture sauvage.

Bidons vides, avion plus vif. Prêt pour le RODEO ! …Plus exactement rodé et bas…Trajectoire : Des médusés Deudeuchards vers la poupe, à fond la caisse sur le bas-fond ! Et … OUPPSSS ! Dans le trou ! Les pins se penchent de nouveau en regardant dans l’autre sens, comme les acros du Roland Garros suivant la baballe des stakhanovistes de la raquette. Les cigales n’en croient leurs oreilles, en v’la un qui siffle plus fort et plus aigu que tous les cigalous des Alpilles à Fayence. Il vaut mieux abandonner et ranger les élytres pour aujourd’hui. Badin ? 300 nœuds, le rebord de la cuvette devant est vraiment près, manche au nombril… WHAAAA, le g-mètre en tombe sur le plancher ! Voile rouge, le noir n’est pas loin. Le sang se retire vers les brodequins, y’en a plus là haut dans l’encéphale, la matière grise est blanche, comme sa voisine…A la longue ça doit laisser des traces… Pratiquement à la verticale, un joli roulis pour passer dos, pousser maintenant vers l’avant, g négatifs, ça rependouille, tout le corps est retenu par les sangles cuissardes. Le haut du casque s’appuie sur la verrière, la tête renversée vers le sol permet de voir la jolie bande droite, en dessous, sans se contorsionner. Les g reviennent, c’est l’arrivée au sommet de la parabole. Ailes horizontales dos 120 nœuds, 3500 pieds, y’a ka laisser faire et plonger. PLOUF ! Tout droit pour retour sur axe … piste noire de Val d’Isère. Schuss direct dessous la poupe ! La porte d’entrée : les poteaux téléphoniques. La route : le couloir. No disturb ! 380 kts. Ah ! Ah ! Il me semble voir au loin deux silhouettes gambadant vers la garrigue, délaissant le bouclier de la Citronette pour se mettre à l’abri dans les rouganeous, petits buissons aussi doux qu’un groupe d’oursins collés aux roches de la calanque de Sormiou….AIE ! AIE ! AIE ! J’ai mal pour eux ! Ces coussins de fakirs trouent les cuirs les plus durs !…Mi bande, poteau de trajectoire verticale, TOP ! Manche au ventre à deux mains et pieds dans le tableau de bord ! Tilt au g-mètre ! WHAOOOU ! Contraction maxi de tous les muscles. Punaise ! Ça serre dur ! Pas le temps d’avoir le voile. Ça grimpe ! Coup d’œil à gauche, bidon à 90°, OK ! Rester bien collé au siège ! On arrive dos, nez 30° au dessus horizon, manche avant pour aplatir. HEEU…140 kts, c’est bon pour un faux déclenché ! Autrement dit, autorotation cousine du vrai, qui est : manche et pied du même côté. Pour nous, manche au ventre un coup sec ! Pied à fond à droite ! Aileron à fond à gauche ! Il n’aime pas ! Manet in the poket ! Alors ? On se décide ? … Ça démarre ! Le déclenché est grognon… HOU LA LA ! Ça tourne swing ! Rigolo le balancement latéral alternatif dû à l’oscillation des 600 litres de kéro dans le réservoir central…TCHOUF…TCHOUF…le centre de gravité tourne en rond… Incompréhension de la résultante aérodynamique ! Quoi qu’il y a ? …et TCHOUF…TCHOUF encore un coup ! On se croirait dans une machine à laver le linge au cycle essorage 900 tours ! Le paysage tournicote ovale, à droite, en bas, à gauche, en haut, du clair et du sombre ! Il est temps ! Pied à contre et stopper dans l’axe, manche au neutre pour les filets….à cette alti il vaut mieux les avoir avec soi… Une vrille serait incongrue. Un tour et STOP dos. Plein régime. Tête renversée, la route est bien en dessous, droite bien visible…moins de 3000 pieds ! On continue… ? Le schuss final médaille d’or ?…En principe ça passe, ne pas se fier à l’instinct de conservation… Plonger dans le sol, sentir de nouveau la pression sur la profondeur…Et voilà nos deux zouaves, yeux exorbités et épines bien plantées, idem les aiguilles piquées dans les coussinets des petites couturières, AIE ! AIE ! AIE ! Mama Mia !…Méfi ! Oh ! Fatché dé con !…Vé lou qui, lou méstré qué plana comé laou RATAPIGNATA !…lou foualé y révéni ! … Planté à la verticale. Faire abstraction de l’extérieur. Empêcher le cerveau de commander STOP ! et arrêter ce programme un peu fou, d’ailleurs il est trop tard pour changer d’avis ! Amateurs s’abstenir, la position de l’avion par rapport à cette altitude n’est pas catholique ! Maintenir l’incidence des ailes dans les filets d’air… BOUDIOOUU ! Doucement au manche. Ça arrive bas, angle d’attaque tangent Reynolds ! Courbe de ressource sur la pointe des pieds…BRRR…Tout doux la profondeur…ne pas compter sur l’effet de sol… L’assiette pivote, ça tremble…BRRR… Presque à plat, le vario toujours un poil en descente malgré le léger cabré…Les cailloux de la route passent sous le nez…Ça passssss…C’est…passé ! Puisqu’on vous dit que ça passe…. Il y a même de la marge ! Oh là !… A vous ! Pour voir, bonhomme !… Décompression, relax. La SORTIE comme le skieur sous le panneau ARRIVEE avec son bel effet de carres, se fait à partir du vol horizontal en un pull up gauche. Vigoureux cabré, nez planté dans le ciel, HAANN ! Les g ! Roulis à gauche TOP ! Manche dans le coin gauche. Sur la tranche, puis manche avant toute…WHAAAA…3 g…4 g négatifs ! Virage serré, sur tranche dos. Un WHAAAA continu… encore une grosse musette de g négatifs dans ce 270° dos. Toujours manche à gauche et dans le tableau… Maintenant en piqué bien verrouillé…Revoilà notre axe ! Revenir ventre. Manche dans le coin droit et arrière toute ! Flip ! Flap ! Comme la bille du flipper entre les bornes à ressort max ! OUF ! Damned John Derry, that’s a speedy turn around, boy ! STOP ! Pile dans l’axe…Perfect !

JPEG - 6.5 ko
PACOULIN.
Péssou ! Lou djobi é cala dreî lou nostra testa ! Mi faî cagua lou tafanari. Fan de chichourle !