Aéro-club St Brieuc Armor

Vous êtes ici : Accueil du site > Petites histoires > PATRIMONIO, Rencontre rapprochée.
Publié : 12 janvier 2007

PATRIMONIO, Rencontre rapprochée.

Par une nuit très sombre du mois de Novembre, un OVNI est observé de très près par un groupe d’amis.
JPEG - 125.6 ko
Incroyable rencontre.
Un point rouge lumineux scintille dans la nuit noire. Puis ce feu rouge, une énorme masse, s’éclaire soudain en un grand flash avec de nombreux points rouges clignotants, une lumière verte et un puissant faisceau lumineux. Survole très lentement, sans aucun bruit les maisons de Patrimonio, s’arrête 10 minutes et disparaît vers Oletta.

CORSE, Patrimonio, 1979. Rencontre rapprochée avec un objet aérien inconnu. Témoins dignes de confiance. Vassia, ami d’enfance, sa femme Laure avec sa fille Chris, accompagnés d’un couple. Bastia. Samedi 17 Novembre. Après avoir passé la soirée à jouer aux cartes, chez des amis à Bastia, nous embarquons tous, dans la voiture de Michel pour rejoindre St. Florent. Il est minuit passé, le ciel est sombre, sans lune. Michel conduit, avec à ses côtés sa femme, à l’arrière, Vassia, Chris et Laure. La route serpente jusqu’au col de Thégime. Après avoir passé le col, dès la descente, Chris annonce : Maman quel est-ce point rouge en face de nous ?.

JPEG - 182.1 ko
Col de Thégime par nuit noire.
Après avoir quitté Bastia après minuit, le col de Thégime est enfin gravit pour débuter les nombreux virages en descente.

Nous regardons tous et voyons juste au ras de la montagne, au dessus de Patrimonio, un point rouge très lumineux qui semble se déplacer très lentement. Vassia dit : On dirait un gyrophare de pompiers. Le « gyrophare » est quitté des yeux pour poursuivre la conversation. Le conducteur roule avec précaution dans cette descente, les phares éclairant les virages. Quelques minutes après, Chris dit : Regarde Maman, c’est bizarre cela ne bouge pas. En regardant à nouveau nous voyons le point rouge qui émet des éclats vifs en restant sur place. Laure dit tout haut : On dirait un feu de maquis qui commence au bas de la montagne. Puis aussitôt : Mais non ! C’est sans doute un avion car on voit à présent le point rouge scintillant, plus un autre point juste en dessous et à sa gauche une lumière verte.

JPEG - 155.4 ko
Sans doute un avion !
Une lumière centrale rouge et d’un côté une plus petite et de l’autre un feu vert. Ces lumières au dessus du sol font croire à un aéronef en vol.

La descente continue en roulant lentement. Mais quand même, nous sommes intrigués de voir « l’avion » à la même place depuis cinq minutes. Après réflexion Laure dit : Il est bizarre qu’à cette heure-ci, il est deux heures et demi du matin, un avion atterrisse ici. Nous le perdons de vue dans les nombreux virages, puis, depuis Barbaggio nous revoyons ce gros point lumineux au dessus de l’église de Patrimonio. C’est très phosphorescent et toujours un point vert à sa gauche.

JPEG - 150.4 ko
Entrée dans Patrimonio.
Patrimonio, voiture roulant au ralenti, "il" est à droite, toujours au dessus de l’église.

Nous sentons que c’est quelque chose de curieux, d’anormal. Nous roulons vraiment très lentement, au ralenti, pour mieux l’observer. La nuit est sombre, on ne distingue rien d’autre que les lumières de cet « objet ». Nous entrons dans Patrimonio au ralenti, « il » est à notre droite, toujours au dessus de l’église. (A). Soudain, passé la première maison à notre droite, une énorme masse, derrière, au dessus de la maison, s’éclaire comme un flash en de très nombreux points lumineux clignotants rouges, plus une lumière verte et un faisceau blanc. Le faisceau éclaire fortement l’espace entre les deux maisons, cette masse semble toucher les toits des maisons. (B).

JPEG - 498.5 ko
Soudain à droite !
A droite, une énorme masse s’éclaire comme un flash ! De nombreux points lumineux rouges clignotants, une lumière verte et un faisceau blanc qui éclaire fortement l’espace entre les deux premières maisons. Cette masse semble toucher les toits.

Laure se met à crier Mon Dieu ! C’est vrai, cela existe ! tout en se jetant sur sa portière pour l’ouvrir et sauter sur la route. Surexcitée, comme survoltée tant la vision est superbe, elle n’arrive pas à ouvrir la portière. En fait la portière est coincée, et ne s’ouvre pas de l‘intérieur. A ce cri, Maurel stoppe la voiture en disant fortement : Calme toi, calme toi, nous allons nous parquer plus loin, et redémarre doucement. Chris, seize ans, blottie contre Laure a vu exactement la même chose, Maurel aussi, une à deux secondes après, sur sa gauche, © avant de prendre le virage vers la droite et se garer devant la poste. La voiture est arrêtée, la femme de Maurel est terrorisée, elle reste dans la voiture. Vassia sort calmement et se dirige vers notre voiture garée un peu plus loin et s’installe au volant. Chris sort à son tour puis Laure, elles regardent à gauche pour voir de nouveau le point rouge très phosphorescent passer très lentement pour s’arrêter à une distance de 100 mètres, entre ciel et terre, au dessus de la route des Vignes, et ne plus bouger. (D) Nous tous le voyons très nettement et l’observons pendant, au moins, DIX minutes. D’une forme oblongue, d’environ 12 à 15 mètres de long, toujours au dessus des arbres sans aucun bruit. Silence total, absolu, pas un bruit, on n’entend ni chiens ni oiseaux, pas un souffle de vent, une sensation d’air aspiré,c’est comme si vous étiez entouré de ouate. La chair de poule sur tout le corps. Laure se rend compte que sa fille, appuyée à la voiture, est serrée contre elle en lui serrant fortement la main. Puis « l’objet » se déplace en montant, très, très, lentement vers Thegime (E) pour bifurquer vers la droite vers la carrière d’Oletta et disparaître ensuite au dessus de la colline au ras du sommet. (F). Il est 3 heures 05 du matin. Après ce moment d’angoisse devant l’inconnu, la séparation pour rentrer chez soi se fait en silence, émus et un peu bouleversés. Rentrée chez elle, Laure est restée sur sa terrasse encore une demi heure à regarder la montagne, sans plus rien apercevoir.

Nous affirmons avoir observé un objet dans le ciel, se déplaçant sans aucun bruit et pouvant rester sur place parfaitement immobile pendant plus de dix minutes au dessus du sol, entre ciel et terre. Le phénomène a créé un silence absolu.

JPEG - 2.8 ko
No comment !
Description du phénomène par la presse. Vous comprenez pourquoi les gens préfèrent ne rien dire.