Aéro-club St Brieuc Armor

Vous êtes ici : Accueil du site > Petites histoires > BOUCLE INVERSEE.
Publié : 29 décembre 2006

BOUCLE INVERSEE.

Une inversée, for more fun

 !

JPEG - 1.5 Mo
Départ boucle inversée.
Flip ! Flap ! Viril pour passer dos, 400 kts et pousser à fond le manche au tableau.

Figure grattant le fond du tiroir des paramètres officiels de l’avion. Heureusement, les ingénieurs calculent avec une marge. Cette boucle inversée est proposée pour à peine 50 secondes d’accélération négative continue. Passant de moins 3g5 à zéro puis de nouveau à moins 4g. A ma connaissance, à part mon Fougasson, aucun Jet n’a tourné une inversée. Certains monits, chefs de famille nombreuse, déclinent cette offre. Le suicide contrôlé n’est pas leur tasse de thé ! Le leader du team Carioca a bien aimé. Si ! Si ! Per favor ! Une gâterie pour élève gonflé, intrépide, qui en veut. Attention aux dégâts, si la forme physique n’est pas au top. Clap ! Clap ! Prêt ? ACTION !

JPEG - 1 Mo
Bas le masque 1ere
Élève attendant la figure. L’inconscient !

Sécurité, 15000 pieds, pas plus, pour avoir une bonne densité air dans le bas de la boucle, surtout vers la fin, vous verrez…Bien inspecter le volume de l’évolution avant d’allumer la mèche, des fois qu’un inconscient impondérable vienne se mettre dans la ronde ! Car tout va se passer en aveugle… Vérifier les bretelles cuissardes serrées, la cinquième très fort, tangent les bijoux… GO ! 15000 pieds, Retournement,

JPEG - 1 Mo
Bas le masque 2 eme
Flip ! Flap ! Viril ! Plus 4, Moins 3 instantanés.

no sweat on connaît…5000 pieds dans le bas, 400 noeuds, ailes bien horizontales, mise dos costaud , un coup a casser l’assiette, un sec UP-TOP ! En même temps manche arrière UP ! ailerons d’un côté TOP ! Position DOS RETOP ! …ON Y VA !!!… Manche vers l’avant,GO ! Il faut forcer pour le mettre au tableau, c’est duraille ! Bien droit dans l’axe, compensateur à fond en piqué…Faut y aller très fort… WHAAA AA !!! Ça ! Ce sera pour toute la figure… Bloquer les manettes vers l’avant…plein gaz…les tenir…HOOAA ! La Vache !… Bras droit verrouillé tendu… à fond la profondeur en piqué…Les pieds sont projetés sous la console du tableau La boucle des trois bretelles est le seul point d’appui pour pousser le manche vers l’avant… Tout part dans la verrière, le cordon radio, la gaine oxygène, le crayon gras au bout de son fil…

JPEG - 1.1 Mo
Bas le masque 3 eme
SURPRISE MONTEE INVERSEE.moins 3g5

…Moins 2g…plus d’horizon !…on pousse…plus aucun repère extérieur !… on pousse… Etant à l’envers il n’y a aucune visibilité vers l’avant… Moins 3g …On devrait passer la verticale… pousser, pousser…on ne sait pas exactement où on va !… Il faut jurer et pousser…moins 3,5 g…le sang afflue vers la tête… on pousse toujours …la vitesse diminue… c’est long …la profondeur semble moins efficace…. Toujours rien en vue ?… HAAAOO ! On émerge en haut de la parabole, le nez en l‘air…10000 pieds…les négatifs disparaissent presto pour passer à gravité zéro, une sensation de légèreté, de plénitude. Là, les clients sont euphoriques, peut-être le trop plein de sang au cerveau ? Ils deviennent gais et rient beaucoup !

JPEG - 1.1 Mo
Bas le masque 4 eme
APESANTEUR. Cerveau euphorique suralimenté.

L’avion, bien qu’inversé allant vers le haut, la remontée, psychologiquement est rassurante, pas comme le badin…indiquant ZERO ! Évidemment, les pitots sont sur le capot du nez de l’avion, en inversé ils ne sont plus dans le vent relatif….et avec un angle d’attaque aussi grand, plus de vent du tout !… Vitesse Zéro, nez dans le ciel, en apesanteur, sans visi devant, toujours pas d’horizon en vue… H O O A A A A Arrive l’horizon. OUF ! De l’élève, toujours euphorique et dans un grand rire nerveux : Une figure qui va me marquer !… Attendez, le meilleur est à venir !….. Silence …. Manche toujours collé au tableau, ça bascule par l’avant, because centrage constructeur. L’efficacité des gouvernes est mollasse, la vitesse en haut est mini-mini. Badin et Pitot ne se causent plus ! L’air shoote le pitot à 90°, avec cet angle, le ballon passe à côté de la cage ! Mais la trajectoire s’incurve, le tir au but n’est pas loin. Gagné ! Direct dans le tube ! Le score s’affiche avec soulagement sur le cadran, Banzaï ! En même temps les négatifs reviennent au galop. L’avion poursuit sa courbe inversée vers le sol. Les manettes plein réduit, le bras gauche n’est pas de trop pour pousser le manche vers l’avant…. Moins 2g…Adieu l’horizon, par-dessus la tête, dans le dos ! Poussez !….La profondeur n’étant pas réglée pour ces angles négatifs, l’avion répond : Tu peux toujours causer !… Il pique droit dans le sol…on ne voit que lui…le plafond devient plancher…Badin joufflu, profondeur sans effet……Moins 2g5…Trouillomètre élève aussi en négatif… Poussez ! Sacrebleu !…Moins 3g…Planté verticalement dans le sol, la profondeur ne répond pas encore complètement…. La vitesse augmente rapidement, aiguille vers le max. Pour sortir les aérofreins il faudrait lâcher le manche tenu par la main gauche, tant pis on continue, on verra le moment venu. Les tympans bourdonnent. Le corps est éjecté du siège, on plonge dans le sol, le paysage bondit à la figure, les g obligent de pousser très fort le manche avec les deux bras, les g augmentent…les tripes bien accrochées… Moins 3g5…. La phase la plus éprouvante arrive. Le point de non retour avalé. La verticale est bien dépassée, revenir vers des g positifs serait le crash assuré. Malgré les turbines au ralenti, un fort sifflement se fait entendre dans les écouteurs. La sensation de passer à travers le canopy est totale, mais il faut pousser quand même, ça dure, ça dure. L’altitude est beaucoup plus basse,… Psychologiquement et physiquement c’est HORREUR CRESCENDO ! …

JPEG - 1.1 Mo
Bas le masque 5 eme
Piqué Horreur Moins 4g NOOOO…tre père qui êtes aux cieux…c’est fini…

<< MONIT ON VA SE TUER ! >> Ah ! Les jeunes n’ont plus la foi ! Surtout ne touchez pas au manche !. On sent l’efficacité de la profondeur qui mord plus fermement dans l’air compressé des basses couches…. DUR, DUR…MOINS 4g ….HAAAAA !… L’accélération devient insupportable. Tout le corps est tiré vers la sortie Déployer toutes les forces des bras pour pousser le manche vers l’avant, malgré lui, et contrer leurs poids dû à l’accélération, tout ça sans appui…PUUU…TTT…HEIN ? chut ! Une impression d’être déconnecté du réel ! Limite, limite ! Ça tourne, le sol défile rapidement. La tête pèse une tonne, le masque glisse vers les yeux et les écrase, les bretelles s’incrustent dans les cuisses, bonjour les bleus !…Encore de gros jurons !!! Pourvu que les accessoires moteurs, bouchons, batterie, TOUT soit bien arrimé pour 4g inversés ! Vitesse et g inscrivent la trajectoire vers la félicité. Qui a dit STRESS ? L’avion vibre frénétiquement. On pousse, On pousse… AAAHH ça redresse…Le nez commence à flairer de nouveau l’horizon. OUF ! Décompression ! La hauteur est…suffisante…, le Badin ? Ça va merci ! Mais on ne voit toujours rien devant soi. Par contre on distingue parfaitement, dans le pare-brise, à 3000 pieds, les vertes rangées de melons entre les rideaux des cyprès. RELAX… L’altitude permet de relâcher la profondeur pour creuser la ressource et passer plus prés des Cèdres et Mélèzes de la colline pour mieux les apprécier… et plus loin, les figuiers, les abricotiers… Position dos, la vue est superbe ! Encore un HAN ! de dernier effort dos, pour mettre de nouveau le nez au dessus de l’horizon. La vitesse se calme, les ailes sont à l’horizontale. Bien joué ! Remettre du régime… Demi tonneau et BOUM ! retour sur le siège. Vol horizontal ventre, ça baigne…de transpiration….Y’en a un qui est vidé ! << Monit. VOUS faites l’attero ! >>.

JPEG - 1.1 Mo
Bas le masque 6 eme
DING ! DONG ! DING ! DONG ! DINGUE ! OUF ! Vidé !

Avis aux AMATEURS ! Pour avoir une idée de la chose, relisez ce récit en faisant le poirier ! Pour l’autre idée de condition physique, un réserviste maso a voulu jouer JEUNE.

JPEG - 90.7 ko

Le siège CB de sa compagnie a été squatté pendant un mois pour cause de vaisseaux oculaires éclatés et mal de crâne intense, du propriétaire.